L’addiction au jeu vidéo

2,5 milliards de personnes jouent aux jeux vidéo dans le monde. La France compterait 31 millions de joueurs réguliers. S’il s’agit d’un loisir constructif pour certains, une petite minorité va avoir tendance à se réfugier dedans et devenir totalement dépendante. Adulte, ado ou enfant, l’addiction aux jeux vidéo peut concerner toutes les tranches d’âges. D’ailleurs, contrairement aux idées reçues, la moyenne d’âge des joueurs est de 34 ans. Comment éviter l’addiction au jeu vidéo? Quels sont les symptômes ? Comment la vaincre ?

L’addiction au jeu vidéo : une maladie

Depuis le 18 juin 2018, l’addiction au jeu vidéo est reconnue comme une maladie à part entière par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle porte le nom de « gaming disorder ». L’OMS la définit comme « un comportement lié à la pratique des jeux vidéo ou des jeux numériques qui se caractérise par une perte de contrôle sur le jeu, une priorité accrue accordée au jeu, au point que celui-ci prenne le pas sur d’autres centres d’intérêt et activités quotidiennes et par la poursuite ou la pratique croissante du jeu en dépit de répercussions dommageables ». Selon l’OMS, ce trouble ne toucherait actuellement qu’une petite partie des joueurs, soit de 0.5% à 4%. Elle concernerait surtout les joueurs de jeux en réseau et notamment les MMORPG (jeux de rôle massivement multi-joueurs). L’addiction aux jeux vidéo peut être assimilée aux autres addictions comportementales, comme par exemple, l’addiction aux jeux d’argent en ligne.

Détecter les signes d’une addiction

L’OMS a fixé trois critères cumulés : une perte de contrôle, un temps important passé à jouer, des conséquences négatives sur la vie quotidienne. A cela elle rajoute une durée : le trouble du comportement doit se manifester sur une période de 12 mois minimum.
Concrètement, l’addiction au jeu vidéo peut-être décelée chez l’adulte comme chez l’adolescent à travers certains signes. Le joueur atteint de cette maladie va peu à peu abandonner ses activités, ses relations sociales pour pouvoir consacrer tout son temps au jeu, qui va devenir son unique priorité. Pour les adolescents, une baisse des résultats scolaires sera visible, pour les adultes des difficultés professionnelles apparaîtront. A cela se rajoute une mauvaise alimentation, un mauvais sommeil, de l’anxiété, de l’agressivité, de la tristesse. Ces derniers symptômes sont identiques à ceux de l’addiction au casino en ligne et autres jeux d’argent.

Test d’addiction au jeu vidéo

Comme nous l’avons fait pour l’addiction aux jeux de casino en ligne, nous avons mis, en accès libre, sur notre site, un test d’addiction aux jeux vidéo. En répondant aux questions, vous pourrez évaluer votre comportement, ou celui de votre enfant ou d’un proche, face aux jeux vidéo. Vous serez peut-être agréablement surpris du résultat : beaucoup de joueurs jouent énormément, mais n’ont aucune pathologie.

Comment sortir d’une addiction au jeu vidéo ?

Chez la majorité des joueurs dépendants, l’addiction serait majoritairement liée à un autre trouble psychologique, dont le jeu vidéo en serait un signe. La première étape de la guérison est la prise de conscience de l’addiction. Comme pour une addiction au casino en ligne, le joueur va avoir besoin d’aide extérieure. Nos équipes sont là pour aider les joueurs addicts. Il faut faire en sorte que le jeu vidéo ne devienne plus leur refuge. Une fois l’addiction traitée, il faudra également traiter les problèmes sous-jacents.