Nos conseils pour aider un proche

L’entourage d’un joueur dépendant se sent totalement impuissant, ne sait comment réagir, et souffre beaucoup des situations souvent dramatiques dans lesquelles il est entraîné.

Q

Ce qu’il faut éviter

► Ne restez pas seul avec ce problème. Parlez-en à quelqu’un de confiance.

► Évitez de faire les démarches à sa place, cela ne l’aide pas.

► N’acceptez pas qu’il dise : « si je joue c’est de ta faute ».

► Ne le culpabilisez pas parce qu’il joue, il l’est déjà. Il souffre certainement de jouer mais n’arrive pas à faire autrement même s’il ne vous le dit pas.

► Ne lui fixez pas de limites si vous n’êtes pas capable de vous y tenir. Exemple : « Si tu joues encore, je te quitte », alors que vous n’êtes pas prêt à le faire.

► N’essayez pas de tout contrôler, vous allez vous épuiser sans succès.

► Évitez de faire pression pour qu’il arrête de jouer. Appelez-nous plutôt pour que nous en discutions.

R

Ce que vous pouvez essayer de faire

► Protégez-vous financièrement, vous et vos enfants, avec l’aide de professionnels. Se protéger soi, c’est protéger aussi l’autre. Contactez nous, nous pourrons vous guider.

► Rompez votre isolement : confiez-vous à votre entourage proche ou à un professionnel.

► Encouragez le joueur à parler du jeu et de ce qu’il ressent.

► Invitez le joueur, sans faire pression, à consulter : il faut qu’il y soit prêt.

► Essayez autant que possible de retrouver une indépendance financière.

► Voyez le plus souvent possible vos amis.

► Trouvez des loisirs ou des activités qui vous fassent plaisir.

► Ne payez pas ses dettes

Nous pouvons vous aider ! Contactez-nous

au 09 69 39 55 12

(appel non surtaxé)

ou faites vous rappeler